En renonçant aux dividendes, l'Etat va perdre 2,4 milliards d'euros

Enquete · 20 mai 2020 à 19:16 · Commentaires 0

perte coronavirus

Pas de dividendes en période de crise. En annonçant qu'il n'accorderait aucune aide (comme des reports de cotisation) aux entreprises qui verseraient des dividendes à leurs actionnaires, le gouvernement a tenté d'éviter la distribution de ces dividendes au moment où la crise va toucher de plein fouet les salariés. Mais comme on le sait, de nombreuses entreprises du CAC40 n'ont pas respecté ces consignes et ont distribué plusieurs milliards d'euros à leurs actionnaires (Total, L'Oréal, Free...).


En revanche, l'Etat a bien décidé de renoncer aux dividendes dans les entreprises dont il est encore actionnaire minoritaire (comme Engie, Orange ou encore Aéroport de Paris). Avec des conséquences catastrophiques pour les finances publiques, comme l'explique Le Canard enchaîné du 8 avril 2020 (et dont l'article est injustement passé inaperçu) : d'après l'agence des participations de l'Etat (APE), "le manque à gagner s'élevera à 2,44 milliards d'euros (...) car 9 des 11 entreprises cotées qui appartiennent au portefeuille de l'APE envisageaient de verser un dividende important au titre de l'exercice 2019". Et Le Canard de détailler : "Engie (dont l'Etat détient encore 23,64%) devait signer un gros chèque de 460,6 millions d'euros à son premier actionnaire. Deuxième sur le podium : Orange (13,39%), avec un versement de 249.27 millions d'euros". Et la liste est longue : Airbus, Safran et Aéroport de Paris devaient aussi distribuer plusieurs centaines de millions d'euros en dividendes. Sans oublier EDF : si l'Etat ne perçoit plus de dividendes depuis plusieurs années pour éviter de mettre le groupe d'électricité en péril, il percevait tout de même l'équivalent en actions. Avec la décision du gouvernement, l'Etat va ainsi se priver de 830 millions d'euros en actions !

Au total, le manque à gagner s'élève donc à 2,4 milliards. Un chiffre à retenir quand le gouvernement annoncera les mesures d'austérité pour les salariés en raison du déficit...


*** Source
- "Les dividendes de la pandémie", Le Canard enchaîné n°5187, 08.04.2020

Dividendes de la pandémie



_____________________________________________________

Dividendes du CAC40

>> Malgré la crise, des entreprises du CAC 40 continuent de distribuer d'importants dividendes (dont 7 milliards d'euros pour les actionnaires de Total)

Contrats courts

>> En pleine crise du covid-19, l'Assemblée change les règles des CDD et précarise un peu plus les salariés

Commentaires