Un proche conseiller de Hollande va partir dans le privé pour un salaire de 400 000 euros

Enquete · 31 mar. 2016 à 16:52 · Commentaires 0

Conseiller de Hollande

Voilà une information qui donne une idée plus précise de la manière dont s'entoure François Hollande, celui qui était censé être "l'ennemi de la finance". Selon Mediapart, l'un de ses conseilleurs, Jean-Jacques Barbéris, un jeune trentenaire, "à l'allure de trader de la City", dixit L'Obs dans un portrait publié en 2015, s'apprête à quitter l'Elysée. Après avoir été promu "conseiller pour les affaires économiques et financières nationales et européennes" auprès de François Hollande, ce haut fonctionnaire est finalement "attendu en mai chez Amundi, la société de gestion d'actifs issue du rapprochement de Crédit agricole Asset Management et de Société générale Asset Management", avec un salaire annuel évalué à "environ 400 000 euros", assure Mediapart (qui reprend une info de La lettre A).

Un haut fonctionnaire qui part dans le privé ? On appelle ça un "pantouflage". C'est tout à fait légal, mais ça donne une idée plus précise du profil des collaborateurs d'un président de gauche. Dit autrement par Mediapart : "Allez vous étonner que François Hollande ait multiplié les cadeaux les plus extravagants aux milieux les plus réactionnaires du patronat ou cherche à dynamiter le code du travail : ses conseillers sont, en effet, tous du même acabit. La finance, c'est leur port d'attache. Ils en viennent ; ou alors ils savent qu'ils vont bientôt pouvoir y trouver refuge (...) Ce départ vient souligner que l'intérêt général n'a plus grand sens dans certains cénacles de la haute fonction publique. Car les pantouflages sont maintenant de plus en plus rapides. Une petite année ou deux dans un cabinet ministériel, parfois même seulement quelques mois : et il y a des hauts fonctionnaires qui n'hésitent plus désormais à s'en servir aussitôt comme tremplin pour faire carrière dans le privé, le plus souvent dans la finance, qui offre des rémunérations si somptueuses".


*** Source
- Laurent Mauduit, "Vive Bercy! Servons la cause! Et servons-nous...", Mediapart, 27.03.2016

Bercy - Mediapart



_____________________________________________________

Laurent Fabius président

>> Avant de partir présider le Conseil constitutionnel, Laurent Fabius a placé ses proches au Quai d'Orsay

Collaborateurs dans le privé

>> Quand les collaborateurs des ministères utilisent leur carnet d'adresses pour se faire embaucher dans le privé

Valls recase

>> Manuels Valls recase l'ancien président de la région Basse-Normandie à la Cour des comptes

Commentaires