Absentéisme au parlement : 14 sénateurs sont sanctionnés et perdent 2 100 euros

Brèves · 14 jan. 2016 à 12:30 · Commentaires 0

Absentéisme des sénateurs

A force de cumuler les mandats, certains élus ne siègent même plus dans les assemblées. Pour sanctionner cet absentéisme, le président du Sénat, Gérard Larcher, avait proposé un système de sanction allant jusqu'à un retrait d'indemnités pour les moins assidus. Concrètement, "un sénateur perd la moitié de son indemnité de fonction, soit 710 euros par mois, si au cours d'un trimestre il est absent à la moitié des votes solennels ou explications de vote sur les principaux textes ; ou bien à la moitié des réunions de commissions ; ou enfin à la moitié des questions d'actualité au gouvernement. La sanction peut s'élever à 4 400 euros par mois si les retards s'accumulent", explique l'AFP.


Résultat : le Sénat a fait savoir que 14 sénateurs allaient être sanctionnés et verront leur indemnité diminuer de 2 100 euros en raison de leur absentéisme au cours du dernier trimestre. Larcher a refusé de donner les noms des sénateurs sanctionnés. En revanche, le président du Sénat s'est félicité de l'efficacité de cette mesure mise en place depuis le 1er octobre. Selon l'AFP, "plus de 87 % des sénateurs avaient participé aux votes solennels, 84 % aux travaux de leurs commissions, et 75 % avaient assisté aux questions d'actualité au gouvernement". C'est la moindre des choses, non ?


***
- "Quatorze sénateurs sanctionnés pour absentéisme", AFP via LeMonde.fr, 13.01.2016

Absentéisme des sénateurs



_____________________________________________________

Jean-Claude Gaudin

>> Cagnotte secrète des sénateurs UMP : le maire de Marseille a touché 130 000 euros en trois ans

Cadeau fiscal de Larcher

>> Le cadeau fiscal de Bernard Cazeneuve à la belle-mère du président du Sénat : 450 000 euros de réduction d'impôts

25 voix pour une élection

>> Comment se faire élire au Sénat avec seulement 25 voix ?

La retraite des sénateurs

>> Le tabou de la retraite des sénateurs : 1869 euros par mois pour seulement 6 ans de cotisation

Sénat, cagnotte d'un milliard d'euros

>> Le Sénat gère une cagnotte de 1,5 milliard d'euros

Commentaires