Coffre fort, canapé, smartphone : l'Etat a dépensé 56 724 euros pour équiper le bureau de Nicolas Sarkozy

Enquete · 23 jan. 2015 à 12:48 · Commentaires 0

Le bureau de Sarkozy

Voilà une liste de courses qui fait mal aux finances publiques. Après sa défaite à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy n'a pas tout perdu. En tant qu'ancien président de la République, il bénéficie d'un grand nombre de privilèges. L'Etat lui paye un bureau, finance des conseillers, une voiture de fonction. Et c'est Sarkozy qui choisit tout, il lui suffit simplement de fournir les factures pour obtenir le remboursement intégral de tous ses frais.

Le détail des frais, publié par Mediapart, donne le tournis : trois semaines après son départ de l'Elysée, l'Etat lui a payé "un « coffre fort » (1 016 euros), un « coffre de sécurité » (1 074 euros) et une « armoire forte » (2 073 euros), aussitôt livrés dans les cossus bureaux de la rue de Miromesnil à Paris où l'ancien chef de l'État venait de poser ses guêtres".

La liste des courses ne s'est pas arrêtée là, le contribuable a payé tout l'équipement de son bureau : "lampadaires, canapé, fauteuils avec « accoudoirs fixes et réglables », porte-manteaux, « imprimante jet couleur », ordinateur de bureau, portable, « smartphone », « GSM », « bureaux en verre transparent »", détaille Mediapart. Le tout pour la modique somme de 56 724 euros.

Toutes les factures sont là :

Facture de Sarkozy


Quant aux rares affaires que Sarkozy a réutilisé du temps où il était président, il a bien fallu les transporter : le déménagement, pris en charge par l'Etat, a coûté 8 513 euros. Autant de charges que le retraité Sarkozy (6 000 euros de pensions) et l'actif conseiller (100 000 euros pour 1h) n'aura pas à payer.

Rappel : tous ces chiffres sont authentiques

Ces chiffres sont issus des documents réclamés par un citoyen, Raymon Avrillier, au nom de la loi du 17 juillet 1978, qui permet à tout citoyen de consulter des documents détenus par une administration dans le cadre de sa mission de service public. En l'occurrence, Avrillier a demandé à Matignon de lui fournir les documents synthétisant les moyens fournis par l'Etat à Nicolas Sarkozy. Faute de réponse au bout d'un mois, il a saisi la Cada (Commission d'accès aux documents administratifs), une autorité indépendante qui veille au respect des obligations des administrations. La Cada ayant donné son feu vert, Matignon a été contraint de transmettre les documents demandés. Et Raymon Avrillier a ensuite transmis ses documents à Mediapart.


*** Source
- Mathilde Mathieu, "Mobilier, voiture, téléphones... Mediapart dévoile les privilèges accordés à l'ex-président Sarkozy", Mediapart, 16.01.2015

Privilèges de Sarkozy



_____________________________________________________

LES FACTURES DE SARKOZY

Les bureaux de Sarkozy

>> Les bureaux de Nicolas Sarkozy coûtent 15 000 euros par mois à l'Etat

Voiture neuve de Sarkozy

>> L'Etat a payé une voiture neuve à Nicolas Sarkozy : une citroën C6V6 HDI Exclusive à 44 141 euros

Conseillers de Sarkozy en 2015

>> L'Etat rémunère la demi-soeur de Carla Bruni pour s'occuper des conférences de luxe de Sarkozy

Commentaires