La vice-présidente de la région Ile-de-France est logée dans un logement social dont le loyer est de 1 218 euros par mois pour un 70m² à Paris

Enquete · 19 juin 2014 à 07:38 · Commentaires 0

Logement social près de la BNF

On connaissait la liste des élus parisiens qui logeaient dans un logement social. On sait désormais que des élus régionaux peuvent aussi être dans ce cas-là. Selon Marianne et Le Parisien, la vice-présidente socialiste de la région Ile-de-France, Michèle Sabban, occupe un logement social depuis dix ans. "Le comble : c'est elle qui, aujourd'hui, transmet les dossiers des demandeurs de logements sociaux aux bailleurs franciliens car la Région possède un droit réservataire sur quelque 9 700 HLM", indique Marianne.

L'hebdomadaire raconte que les élus régionaux ont découvert la situation en février dernier, lors de la mission d'information et d'évaluation sur le logement. Après avoir exposé son travail en tant que chargée du personnel, de l'administration et des marchés publics, Michèle Sabban a été interrogée par les élus socialistes sur sa situation personnelle. (q]"La conseillère régionale, élue dans la section du Val-de-Marne depuis 1998, demande alors à ce que ses propos ne figurent pas dans le rapport", raconte Marianne.

Un appartement près de la bibliothèque Mitterrand

Qu'a-t-elle dit exactement ? "Qu'elle bénéficie d'un logement social financé par un prêt locatif intermédiaire (PLI) dans le XIIIe arrondissement de Paris pour un loyer mensuel de 1 218 €. Un prix tout doux pour une surface de 70 m2 environ". Un logement social visiblement agréable : "L'appartement dans lequel elle vit serait, selon nos informations, situé dans un immeuble moderne doté de balcons terrasses donnant sur la Seine, à quelques pas de la passerelle Simone-de-Beauvoir, tout près de la bibliothèque François-Mitterrand. Les appartements à plusieurs niveaux ont des allures de duplex", explique Le Parisien. En 2011, Libération écrivait que la vice-présidente habitait "un atelier d'artiste cosy, une bonbonnière moderne, le tout perché dans le ciel de Paris. En contrebas coule la Seine et juste en face, le Ministère des Finances".

A-t-elle le droit d'en bénéficier ? Le seuil de ressources est fixé à 41 434 euros annuels pour une personne vivant seule dans un PLI. "Si on additionne les indemnités mensuelles de Madame la vice-présidente (2 749 € nets d'impôts), sa pension trimestrielle de réversion (900 €) et ses revenus mensuels d'auto-entrepreneur (1 000 € environ) liés à ses activités de conseil et de soutien aux femmes dans leur vie professionnelle, on aboutit, à peu de choses près, à 48 000 euros. Le plafond semble bel et bien crevé", assure Marianne. "Faux, je ne le dépasse que de 16 euros", répond la vice-présidente. Laquelle tente de se justifier comme elle peut : "J'étais en difficulté personnelle. Je n'ai demandé aucun passe-droit. Les élus doivent-ils être coupés de leur base ?"

Pas sûr en tout cas que la situation change malgré les révélations de Marianne et du Parisien. Car de son côté, le conseil régional d'Ile-de-France botte en touche : "Cela ne concerne en rien la région Ile-de-France qui n'est pas directement attributaire de logements sociaux". Pour information, près de 500 000 demandeurs de logements sociaux en Ile-de-France attendent encore un HLM.


*** Sources
- Luc Le Vaillant, "Et s'il n'en reste qu'une", Libération, 14.09.2011
- "Michèle Sabban bénéficie d'un logement social", Marianne, 18.06.2014
- "La vice-présidente de la région logée dans du social", Le Parisien, 19.06.2014

Michèle Sabban, logement social



_____________________________________________________

Elus parisiens, logement social

>> A Paris, des élus de droite et de gauche ont un logement social

Lycées d'Ile-de-France

>> Marchés truqués : comment la région Ile-de-France a perdu 232 millions d'euros d'indemnités à cause d'une procédure judiciaire hors-délai

Logo Ile-de-France

>> Le nouveau logo du Conseil régional d'Ile-de-France a coûté 400 000 euros

Séance du conseil régional d'Ile-de-France

>> Au Conseil régional d'Ile de France, on dort, on envoie des SMS, on lit la presse (quand on ne s'absente pas)

Ile-de-France et Dakar

>> La région Ile-de-France a dépensé 140 000 euros pour soutenir le plan climat de la ville de Dakar

40 000 euros pour l'olive palestinienne

>> La région Ile-de-France a dépensé 40 000 euros pour soutenir... la filière de l'olive palestinienne

Conseil régional aux JO de Londres

>> En 2012, le conseil régional d'Ile-de-France a dépensé 150 000 euros pour un voyage de 4 jours aux JO de Londres

Commentaires