Municipales à Paris : la liste des élus de droite et de gauche qui ont un logement social

Enquete · 23 déc. 2013 à 08:20 · Commentaires 0

Elus parisiens, logement social

Et si le meilleur moyen pour obtenir un logement HLM à Paris était de se faire élire ? C'est la question qu'on peut se poser à la lecture des différents articles recensant tous les élus qui bénéficient d'un logement social dans la capitale. Même si dans de nombreux cas, ces élus avaient obtenu ces logements avant leur élection, on peut se demander s'il est légitime qu'ils y restent. Car Paris manque cruellement de logements sociaux. Selon des chiffres publiés par Lemonde.fr, "en 2011, on comptait 387 000 demandeurs de logements sociaux en Ile-de-France. Seuls 75 000 à 80 000, soit 20 % environ du total, en ont obtenu, dont 11 000 à 12 000 à Paris". Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), candidates à la mairie de Paris en 2014, se sont engagées à ce qu'aucun conseiller de Paris ne soit locataire d'un logement attribué par la ville de Paris. Mais ça, c'est pour l'année prochaine. En attendant, plus d'une dizaine d'élus bénéficie d'un logement social, en toute légalité. Et tous les partis politiques sont concernés :

Majorité de Delanoë (PS et PC)

- Claudine Bouygues, adjointe PS aux droits humains et à l'intégration (56 m² dans le 17e arrondissement, 696 euros euros par mois).
- Liliane Capelle, adjointe PS aux seniors (100 m² dans le 11e arrondissement, 1 800 euros par mois).
- Pierre Mansat, adjoint groupe PC chargé de Paris métropole (75 m² dans le 12e arrondissement, 1 100 euros par mois).
- Didier Guillot, adjoint PS à la vie étudiante (113 m² dans le 18e arrondissement, 1 900 euros par mois).
- Jean Vuillermoz, adjoint PC chargé du sport (53 m² dans le 20e arrondissement, 300 euros par mois, hors charge).

Opposition municipale UMP

- Geoffroy Boulard, adjoint à la sécurité du 17e arrondissement (74 m², 1 170 euros par mois). Le bail est au nom de son épouse.
- Jean-Jacques Giannesini, tête de liste UMP (80 m² dans le 19e arrondissement, 1 200 euros par mois). Il a promis qu'il allait quitter l'appartement.
- Jacques-Yves Bohbot, tête de liste UMP (88 m² dans le 4e arrondissement, 1 500 euros par mois). Il a promis que le bail bénéficierait à son épouse et ses quatre enfants.

Les autres partis politiques également touchés

D'autres élus sont concernés, mais la presse n'a pas trouvé les chiffres : c'est le cas des centristes avec l'UDI Edith Gallois (qui assure avoir aujourd'hui résilié son bail) et la membre du Modem, Fadila Mehal. Parmi les heureux élus, on trouve également Alexis Corbière, premier adjoint du 12ème arrondissement (et secrétaire national du Parti de Gauche de Mélenchon), Fabienne Giboudeaux (EELV) ou encore Gérard d'Aboville, conseiller du 15e arrondissement (et qui a promis de résilier son bail... s'il est élu !).

Selon une enquête de la mairie de Paris, datant de 2010, 17 élus du Conseil de Paris vivent dans un logement social.



*** Sources
- S. Laurent, "L'interminable liste des élus en logement social", Lemonde.fr, 05.12.2013
- M. Hajdenberg, "Cinq adjoints de Delanoë vivent dans des logements sociaux", Mediapart, 04.12.2013
- V. Vantighem, "Un élu UMP occupe un logement social de 74 m²", 20minutes.fr, 04.12.2013
- Sophie de Ravinel, "NKM et Hidalgo souhaitent imposer plus de transparence aux élus", Le Figaro, 03.12.2013
- T. Pézerat, "Jack-Yves Bohbot, locataire d'un logement social de 88 m2", Le lab, 13.11.2013
- MA. Gairaud, "Logement social à Paris : les élus toujours dans la tourmente", Le Parisien, 16.12.2013



_____________________________________________________

MUNICIPALES A PARIS

Salaire d'Anne Hidalgo

>> Le salaire d'Anne Hidalgo : 8 173 euros brut par mois... grâce au cumul des mandats

Les revenus de NKM

>> Le salaire de Nathalie Kosciusko-Morizet jusqu'en février 2013 : 9 857 euros brut par mois grâce au cumul des mandats

Sécurité à Paris, l'intox de NKM

>> Municipales à Paris : l'intox de NKM sur les effectifs de personnels de sécurité

Train de vie de la mairie de Paris

>> Municipales à Paris : l'intox de NKM sur le "train de vie" de la mairie

Coût du métro

>> Projet du Grand Paris : le ticket de métro pourrait augmenter de 42%

Hausse des impôts après les municipales

>> Les impôts locaux augmentent toujours après les municipales : +87% pour la taxe foncière à Paris entre 2007 et 2013

Commentaires