L'Union Européenne diminue de 30% l'aide alimentaire aux plus démunis

Enquete · 12 fév. 2013 à 06:55 · Commentaires 0

Aide alimentaire

Où peut-on faire des économies en période de restriction budgétaire ? Les chefs d'Etat de l'Union Européenne ont enfin trouvé la réponse : on va économiser sur l'aide alimentaire aux plus démunis. C'était bien la moindre des choses, en période de crise. D'après le projet de budget européen, l'UE consacrera 2,5 milliards d'euros pour l'aide alimentaire sur la période 2014-2020.... quand elle y consacrait 3,5 milliards d'euros sur la période précédente (2007-2013). Soit une baisse de 30% des crédits, alors que les associations estimaient que les besoins étaient de l'ordre de 4,75 milliards d'euros comme le rappelle Le Monde.

C'est en 1987 que l'UE crée le programme d'aide alimentaire aux plus démunis (PEAD). L'idée était d'utiliser en partie les excédents agricoles de la PAC pour ce programme d'aide aux plus démunis. "Au fil du temps, les excédents agricoles disparaissant, l'Union européenne s'est mise à acheter des produits sur les marchés avec les fonds de la PAC", raconte Le Monde. En 2011, la France a ainsi reçu 72 millions d'euros de ce fonds pour distribuer environ 130 millions de repas. Soit le tiers de l'aide alimentaire. Dans d'autres pays, comme la Pologne, 80% de l'aide alimentaire dépendait de ce fonds.

En diminuant de 30% les crédits, "les chefs d'Etat demandent aux pauvres de sauter un repas sur deux", ont ironisé, dans un communiqué, les associations chargées de la distribution de cette aide (Croix-Rouge, Secours populaire, Restos du cœur et Fédération des banques alimentaires). Et encore, les pauvres auraient pu être à la diète totale : il a été envisagé de supprimer ce fonds. En grattant un peu, d'autres économies sont pourtant possibles : baisser les retraites des eurodéputés ou assainir la gestion de la cagnotte des assistants parlementaires, entre autres.

En attendant, le ministre délégué à l'agroalimentaire, Guillaume Garrot, a promis que le gouvernement français compenserait cette baisse "à l'euro près". Restons prudent : "Ni le président de la République ni son premier ministre n'ont confirmé cette information", a tenu à préciser Lefigaro.fr.


*** Sources
- Catherine Rollot, "Les crédits de l'aide européenne aux plus démunis en baisse de 30 %", Le Monde, 10.02.2013
- "L'État va compenser la baisse de l'aide alimentaire de l'UE", Lefigaro.fr, 09.02.2013




>> Les retraites dorées des eurodéputés et des hauts fonctionnaires de l'UE

Les retraites des eurodeputes


>> Parlement européen : la mystérieuse gestion de la cagnotte de 136 millions d'euros des assistants parlementaires en 2009

Assistants des Eurodéputés


>> Les députés et les sénateurs sont aussi des agriculteurs et reçoivent de fortes subventions de la PAC

Subventions européennes


>> En 2011, la France et l'Union Européenne dépensaient 16 millions d' euros pour financer une mascarade électorale en Centrafrique

Dictature en Centrafrique

Commentaires