Comment supprimer davantage de postes de profs ? Le Monde s'est procuré un document interne du ministère

Brèves · 31 mai 2010 à 22:23

Dégraissage de mammouth

Ce document n'aurait jamais dû sortir du ministère de l'Education nationale. Le Monde vient de publier le "Schéma d'emplois 2011-2013". En fait d'emplois, il s'agirait plutôt de suppressions de postes puisque ce document interne recense les différentes pistes... pour supprimer des postes d'enseignants dans le primaire et le secondaire. Alors que le gouvernement a déjà supprimé plus de 30 000 postes dans l'Education nationale depuis 2007, l'objectif de ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant en retraite va se poursuivre. Mais réduire un peu plus les effectifs d'enseignants suppose de nouvelles mesures, à commencer par l'augmentation du nombre d'élèves par classe.


C'est Le Monde qui a publié ce document interne. Voici les principales "pistes" du ministère pour supprimer près de 15 000 postes de profs chaque année jusqu'en 2013 :


Parmi les pistes possibles figurent notamment "la réduction de la scolarisation des enfants de 2 ans, une meilleure organisation du remplacement des enseignants absents en recourant à des non-titulaires, la préférence pour des sessions de formation continue pour les professeurs placées "hors temps scolaire", la possible suppression d'"un millier d'emplois" d'intervenants extérieurs et d'assistants étrangers en langue".
Mais c'est surtout l'augmentation du nombre d'élèves par classe qui est envisagé : "L'une des fiches annexées au document indique que, dans le primaire, "toutes les marges en termes de taille des classes n'ont pas encore été utilisées". Hypothèse d'autant plus envisagée que le nombre d'élèves par classe est resté stable ces dernières années. "Les études et expériences les plus récentes indiquent que la diminution des effectifs dans les classes n'a pas d'effet avéré sur les résultats des élèves et que les très petites écoles ne s'avèrent plus toujours performantes", indique la fiche. Les académies sont donc invitées à envisager cette solution qui permet rapidement des économies de postes. "En théorie, une augmentation d'un élève par classe en moyenne devrait se traduire, au niveau national, par une économie de près de 10 000 classes, soit un peu plus de 4 % du contingent total", souligne la fiche. Dans l'entourage du ministre, on souligne qu'il existe de grandes différences selon académies, citant le cas de Wallis-et-Futuna où l'on compte "sept élèves par enseignant en moyenne" ou celui de "collèges à 35 élèves en Isère". La fermeture, la fusion ou le regroupement de petites écoles, rurales pour l'essentiel, sont également citées comme moyen d'économiser des postes".

Page Lue dans Le Monde du 1er juin 2010

Suppressions de postes - Le Monde

*** Liens

- Les manipulations du ministère de l'Education pour supprimer des postes de profs
- Suppressions de postes dans l'éducation nationale : notre question à Xavier Darcos
- Quand le gouvernement supprime des classes dans le public et en crée dans le privé

BONUS : Insécurité dans les établissements scolaires : Chatel n'était pas au courant de la sélection d'Hortefeux

Sécurité

_________________________________________
Quiz : Quel poste Luc Chatel a-t-il occupé chez L'Oréal ?

Commentaires