Pourquoi Pierre Mauroy a-t-il été mis en examen ?

Brèves · 20 juin 2008 à 20:24

Pierre Mauroy en examen

L'information peut surprendre : l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, Pierre Mauroy, âgé de 79 ans, vient d'être mis en examen pour "détournement de fonds publics" dans une affaire d'emploi fictif qui date... de 1992. A l'époque, Pierre Mauroy était maire de Lille et président de la Communauté Urbaine de Lille (CUDL). Entre mars et décembre 1992, il avait embauché Lyne Cohen Solal qui était en charge des relations avec la presse.


C'est cette embauche qui lui est reprochée aujourd'hui.

Une affaire d'emploi fictif ?

Huit ans après les faits, en juin 2000, un contribuable du Nord de la France dépose plainte pour détournement de fonds public et accuse Lyne Cohen Solal d'avoir bénéficié d'un emploi fictif, car parallèlement à ce poste au CUDL, elle était rédactrice en chef de "Vendredi", l'hebdomadaire du Parti Socialiste, dont la rédaction se situait à Paris. Autrement dit, selon ce contribuable, il était difficile pour elle d'occuper deux postes à temps plein à Paris, et à Lille.
Pierre Mauroy, dont l'intégrité n'avait jamais été mise en cause au cours de sa longue carrière politique, a toujours affirmé que le travail de Lyne Cohen Solal était bien réel. Après 7 heures d'audition chez les juges, il a pourtant été mis en examen.

Pourquoi l'affaire sort-elle aujourd'hui ?

Les faits se sont déroulés il y a 16 ans, l'instruction a été ouverte il y a 8 ans. Et Pierre Mauroy vient seulement d'être mis en examen. Ce décalage dans le temps s'explique par la détermination du contribuable qui a déposé plainte : en 2004, le juge d'instruction avait accordé un non-lieu à Lyne Cohen Solal. La partie civile a fait appel et la cour d'appel a confirmé ce non-lieu. Mais la cour de cassation, en dernier recours, a annulé le jugement de la cour d'appel. Tout repart donc de zéro.

Y a-t-il un lien entre cette affaire et les municipales à Paris ?

Selon Pierre Mauroy, cette affaire s'inscrit dans un contexte bien particulier : Lyne Cohen Solal n'est pas une inconnue, c'est l'adversaire socialiste de Jean Tibéri dans le Ve arrondissement de Paris depuis une dizaine d'année. Elle a déjà été battue trois fois aux législatives et deux fois aux municipales. Depuis 10 ans, elle poursuit l'ancien maire de Paris devant la justice, notamment à propos une affaire de faux électeurs. La plainte a été déposée en 1998 et l'affaire n'a toujours pas été jugée. Selon Pierre Mauroy, sa mise en examen serait donc la conséquence indirecte d'une bataille politique et judiciaire acharnée entre Lyne Cohen Solal et Jean Tibéri.

*** Liens

- Histoire : Quand Pierre Mauroy était Premier ministre (1981-1984)
- Justice et politique : y at-il une « prime à la casserole » pour les municipales ?
- Jean Tibéri, l'éternel candidat aux municipales à Paris

_____________________________________________________
Quiz : Dans combien d'affaires judiciaires le nom de Jacques Chirac a-t-il été cité ?

Commentaires