Revue de presse du 6 juillet 2007 : Dominique de Villepin de nouveau dans la tourmente Clearstream

Enquete · 6 juil. 2007 à 11:06

Villepin et l'affaire Clearstream

Nouveau rebondissement dans l'affaire Clearstream. Le domicile parisien de l'ancien Premier ministre, Dominique de Villepin a été perquisitionné pendant plus de 6 heures hier. Toute la presse revient sur ce nouvel épisode de ce complot sinueux destiné entre autres à nuire à Nicolas Sarkozy.


"Villepin en tête de listing" titre Libération. "Perquisition de six heures chez Dominique de Villepin" annonce Le Figaro. "La pression s'accentue sur Dominique de Villepin" remarque Le Monde.

Une affaire de manipulation

Un faux listing de noms de personnalités qui posséderaient des comptes en banque à l'étranger, dans une société luxembourgeoise appelée Clearstream, a circulé dans le courant de l'année 2004. Ces comptes bancaires auraient été alimentés par de l'argent sale provenant d'affaires de corruption. En réalité, tout ceci n'est qu'un coup monté, l'objectif de ces faux listings étant de nuire aux personnes dont le nom apparaît dans la liste, notamment Nicolas Sarkozy.
Dans cette affaire, Dominique de Villepin a joué un rôle ambigu. Très tôt au courant de la manipulation, il n'a rien dit en faisant traîner les enquêtes pour nuire à Nicolas Sarkozy. Mais l'ancien Premier ministre a toujours rejeté ces accusations.

L'affaire rebondit : analyse des disques durs du général Rondot

Cette semaine, l'affaire a de nouveau rebondi. La police scientifique a analysé le PC du général Rondot, qui était chargé d'enquêter sur ce listing sous les ordres de Dominique de Villepin. Les policiers ont réussi à récupérer des fichiers effacés du disque dur. Dans ces fichiers, le général Rondot écrit que Dominique de Villepin lui aurait demandé d'aller voir un juge à propos de cette affaire. Selon les premiers éléments de l'enquête, on aurait retrouvé sur le PC du général Rondot une note indiquant que Villepin et Chirac auraient demandé à celui qui a créé les faux listings de balancer à la justice Nicolas Sarkozy pour lui nuire.

Hier, les juges ont donc perquisitionné chez Dominique de Villepin pour tenter de trouver de nouveaux indices.

*** Liens

Politique et justice
- Jacques Chirac et ses 9 affaires judiciaires
- Comment juger le président ?
- L'anniversaire de la femme de Giscard d'Estaing financé par le conseil régional d'Auvergne

Commentaires