Les étranges factures de Mélenchon : l'enquête de Franceinfo oublie les conclusions de l'enquête de Mediapart

Enquete · 22 fév. 2018 à 18:55 · Commentaires 0

Mélenchon

Une association créée par des proches de Mélenchon a-t-elle surfacturé des prestations ? C'est la question posée par Franceinfo, qui a eu accès au détail des comptes de campagne du candidat de la France insoumise. Un soupçon de surfacturation qui donne de faux airs d'affaire Bygmalion.

Sauf que Franceinfo a oublié de mentionner les conclusions de l'enquête de Médiapart, publiée la semaine dernière : si surfacturation il y a eu (ce que dément fermement Mélenchon), elle s'est faite au détriment des militants de la France insoumise et non de l'Etat. Tout simplement parce que le remboursement de l'Etat est largement inférieur aux réelles dépenses du candidat financées en partie par des dons.

Franceinfo vise trois collaborateurs de Mélenchon

Trois collaborateurs de Mélenchon sont visés par cette enquête de la chaîne d'info en continu : ces derniers, plutôt que d'être salariés de la campagne, ont été payés par une association baptisée "L'ère du peuple". Celle-ci a ensuite refacturé au candidat Mélenchon les prestations de ces trois collaborateurs, mais a un coût bien plus élevé que leur salaire. Traduction de Franceinfo : il y aurait donc eu potentiellement surfacturation.

Exemple ? Pour l'emploi du "responsable de projet de communication", L'ère du peuple "a fait payer au candidat Mélenchon la somme de 129 920 euros, pour 1 856 heures de travail", explique Francinfo. Or, le collaborateur en question n'a touché "que" 29 976 euros de salaire. Sa prestation a donc rapporté près de 100 000 euros à L'ère du peuple. Même problème pour une cheffe de projets : "Pour 1 725 heures de travail au service de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, elle a touché 11 040 euros brut. Mais ce sont 87 150 euros qui ont été refacturées par L'Ere du peuple au candidat. Une somme multipliée par 7,8", explique Franceinfo. Conclusion de la chaîne d'info en continu : l'association L'ère du peuple, créée par des proches de Mélenchon, a pu surfacturer des prestations pour faire de belles marges.

Mediapart avait déjà publié une enquête avec une conclusion différente

L'enquête de Franceinfo n'est pas un scoop. Une semaine avant la publication de cette enquête, Mediapart avait déjà évoqué ces soupçons de surfacturation dans un article sur les dépenses de campagne de tous les candidats. Reprenant les soupçons de surfacturation, Mediapart apportait tout de même une petite nuance qui ne figure pas dans l'enquête de Franceinfo : "Sachant que le remboursement du candidat était plafonné à 6 millions d'euros (le montant de son emprunt personnel), pour 10,2 millions d'euros finalement dépensés, on peut considérer que les surfacturations pointées par la commission sont prises en charge par les généreux donateurs de la campagne, et non par le contribuable français".

En clair, l'enquête de Franceinfo sous-entend, en creux, que l'équipe de Mélenchon aurait cherché à surfacturer des prestations pour que l'Etat rembourse davantage de frais que ce qui a été effectivement dépensé. Or, c'est un non-sens : Mélenchon a dépensé près de 4 millions d'euros de plus que le montant remboursé par l'Etat.

Mélenchon n'a pas répondu à Franceinfo... mais avait déjà envoyé un droit de réponse à Médiapart

A la fin de son enquête, Franceinfo insiste sur le "silence de l'entourage de Jean-Luc Mélenchon". Sauf qu'à la suite de l'enquête de Médiapart, le député de la France insoumise avait déjà envoyé un droit de réponse dans lequel il démentait fermement toute surfacturation : "Je réfute fermement les déclarations laissant croire que nous aurions tenté de solliciter le remboursement de prestations fictives, dépourvues de finalité électorale, ou destinées à enrichir mon entourage". Et le député de la France insoumise de rappeler que ses comptes ont bien été validés et que seuls 3% des dépenses ont été retoqués. Rien d'anormal, c'est le rôle de la commission des comptes de campagne. A titre de comparaison, la commission a retoqué 870 000 euros de dépenses pour la candidate du Front national (contre 430 000 euros pour Mélenchon).


*** Sources
- M. et R., "Présidentielle 2017 : les comptes de campagne validés", Mediapart, 13.02.2018
- "Une lettre de Jean-Luc Mélenchon", Mediapart, 20.02.2018
- T. et G., "Les étranges factures de la campagne de Mélenchon", Franceinfo, 22.02.2018
- "L'Ere du peuple, petite association et grosses factures", Franceinfo, 22.02.2018

Enquêtes sur Mélenchon



_____________________________________________________

Politique.net, making of 11

>> Où sont passés les 900 millions d'euros de Macron ?

Commentaires