Cagnotte secrète des sénateurs UMP : voici la liste des bénéficiaires supposés

Enquete · 19 sep. 2014 à 23:52 · Commentaires 0

Détournements de fonds au Sénat

On a failli passer à côté de l'info : Mediapart a publié la liste des bénéficiaires supposés de la cagnotte secrète des sénateurs UMP. Souvenez-vous, en mai 2014, le journal Le Parisien révélait qu'une information judiciaire avait été ouverte pour des faits de "détournements de fonds publics", "abus de confiance" et "blanchiment". La justice soupçonne des détournements de fonds, évalués à environ 400 000 euros, au profit de sénateurs UMP. Concrètement, une association, baptisée l'Union républicaine du Sénat (URS), aurait perçu des fonds de la part du groupe UMP du Sénat, versés par la questure de la chambre haute, avant de les rétrocéder à ses membres...


Une semaine après les révélations du Parisien, Le Canard enchaîné découvrait que les documents comptables de l'association mise en cause avaient été détruits. L'hebdomadaire assurait également que des espèces avaient circulé : 5 000 à 6 000 euros étaient redistribués chaque mois d'un compte de la Société générale et reversés au trésorier du groupe UMP. A charge pour lui de les attribuer à qui bon lui semblait. A qui bon lui semblait ? Quatre mois après le début de cette affaire, Mediapart publie la liste des bénéficiaires supposés :

"- Jean-Claude Gaudin (Provence-Alpes-Côte-d'Azur), l'actuel patron du groupe UMP du Sénat et maire de Marseille, a ainsi encaissé 24 000 euros en six chèques

- Roland du Luart (Pays-de-la-Loire), vice-président de la commission des finances, a bénéficié de 27 000 euros en six chèques

- Hubert Falco (Paca), maire de Toulon et ancien secrétaire d'État sous la présidence Sarkozy, a touché 12 400 euros

- René Garrec (Basse-Normandie), membre du Comité de déontologie parlementaire du Sénat, a empoché 12 000 euros en trois chèques

- Gisèle Gautier (Loire-Atlantique), sénatrice de 2001 à 2011, ancienne présidente de la Délégation aux droits des femmes, a bénéficié de presque 12 000 euros

- Jean-Claude Carle (Rhône-Alpes), vice-président du Sénat et trésorier du groupe UMP, a reçu 4 200 euros

- Joël Bourdin (Haute-Normandie), membre de la commission interne chargée de contrôler les comptes du Sénat, a été gratifié de 4 000 euros

- Idem pour Ladislas Poniatowski (Haute-Normandie)

- Gérard Longuet (Meuse), ancien ministre de la Défense du gouvernement Fillon et ancien président du groupe UMP, apparaît pour 2 000 euros

- De même que Gérard Dériot (Auvergne)


Quant au sénateur Henri de Raincourt, ancien ministre du gouvernement Fillon, il aurait perçu 4 000 euros par mois.


Plusieurs de ses bénéficiaires ont été contactés par Mediapart. Tous plaident la bonne foi, à l'image de Hubert Falco qui a accepté de répondre au site d'information : "Je crois que je touchais de l'ordre de 1 000 euros par mois. Ça correspond à un complément d'indemnité que nous attribuait le groupe UMP du Sénat. Ça me servait dans l'exercice de mon mandat. Ce sont des chèques qu'on encaissait tout naturellement. Je plaide la bonne foi, je ne pense pas que ce soit irrégulier".

Dans le cadre de l'information judiciaire pour "détournements de fonds publics", "abus de confiance" et "blanchiment", tous ces sénateurs devraient prochainement être entendus par les juges d'instruction en charge de l'affaire.


*** Source
- Mathilde Mathieu, "Détournements au Sénat: la tirelire secrète de plusieurs sénateurs UMP", Mediapart, 15.09.2014

Détournements Mediapart


_____________________________________________________

Cagnotte secrète de l'UMP

>> Selon Le Canard enchaîné, les comptes de la cagnotte secrète des sénateurs UMP ont été détruits

25 voix pour une élection

>> Comment se faire élire au Sénat avec seulement 25 voix ? Devenez sénateur des Français de l'étranger !

Sénat, cagnotte d'un milliard d'euros

>> Le Sénat gère une cagnotte de 1,5 milliard d'euros

Commentaires