La France, le pays le plus écologique d'Europe ? L'intox de Jean-Louis Borloo

Enquete · 7 juin 2011 à 20:38

Borloo écolo

Un fait est avéré : la campagne présidentielle sera verte ou ne sera pas. C'est en tout cas ce que souhaite Jean-Louis Borloo, candidat centriste potentiel. Peu fier d'avoir mis en place un Grenelle de l'environnement I puis II, l'ancien ministre de l'Ecologie a déclaré au micro de RMC/BMF TV le 31 mai dernier : « Le Grenelle a prévu un objectif de 23% de renouvelable entre maintenant et 2020. La France est le pays qui a eu l'augmentation des énergies renouvelables la plus élevée d'Europe dans les deux dernières années ».

Faux, rétorque Libération dans sa rubrique Desintox.

Un ex-ministre de l'écologie, satisfait de son bilan

Selon Jean-Louis Borloo, la France est donc le pays européen le plus écologique de ces deux dernières années. Sans hésitation aucune, l'ancien ministre UMP est particulièrement satisfait de son bilan alors que plusieurs enquêtes - Terra Eco, Libération - ont montré par exemple qu'une synthèse du Grenelle est impossible tant les mesures sont diverses et formulées de façon ambiguë. Jean-Louis Borloo annonçant le Grenelle 2 rappelle qu'il est le résultat de « 5 lois, 453 articles, 8 000 amendements, 12 navettes parlementaires ». Ce sont précisément ces chiffres et amendements qui rendent la synthèse impossible. Mais finalement, en prenant en compte des chiffres donnés le 31 mai dernier par Jean-Louis Borloo lui-même, peut-on dire que la France est en tête des pays européens concernant les énergies renouvelables ?

Objectif européen : une consommation de 20% des énergies renouvelables

Libération a de nouveau ouvert le dossier du Grenelle 2 pour vérifier les propos de Borloo : la France espère bien effectivement « porter la part des énergies renouvelables à 23% de sa consommation d'énergie finale [qui correspond à l'énergie consommée, et non celle produite, ndlr] d'ici à 2020 ». L'Union européenne, en matière écologique n'est pas en reste. Les pays membres se sont donné un objectif commun : atteindre 20% des énergies renouvelables d'ici 2020. La France est donc un peu au-dessus de l'objectif mais elle est loin d'être la seule puisque la Suède vise les 49%, le Portugal les 31% et le Danemark 30%.

Consommation d'énergies renouvelables : la France en est 12,4%

Les résultats donnés par l'Observatoire européen des énergies renouvelables (Observ'ER) en 2009 montrent que les énergies renouvelables en France ne représentent pour le moment que 12,4% de la consommation énergétique totale, on est donc à un peu plus de la moitié du chiffre à atteindre en 2020. Ce qui, en apparence n'est pas si mal. Mais, la Suède, elle, fait preuve de modèle puisqu'elle a déjà dépassé son propre objectif en consommant 50,2% de son énergie renouvelable. En terme d'objectif à atteindre et de consommation verte, la France a donc des leçons à prendre...

La France n'est pas le pays le plus vert...

Libération démontre que Jean-Louis Borloo s'est avancé en affirmant que « La France est le pays qui a eu l'augmentation des énergies renouvelables la plus élevée d'Europe dans les deux dernières années » puisque, selon les chiffres d'Observ'ER, en moyenne, la consommation des énergies renouvelables parmi les pays membres a augmenté de 2,4points entre 2006 et 2009 et en France, elle n'a augmenté que de 2 points. Sont encore en tête du classement la Suède (avec + 8,8 points), la Lettonie (+ 5,8 points) ou l'Espagne (+ 4,3 points).

Jean-Louis Borloo, très enthousiaste quant à son bilan environnemental, vante donc un peu trop les avancées de la France en matière écologique. Mais avec cette communication particulièrement positive sur l'écologie, Borloo veut entrer de plein pied dans la course à la présidentielle. Avec ou sans Hulot.


par Anne-Sophie Demonchy


Source
Alexandre Pouchard, « Borloo voit la vie en vert », Libération, 7 juin 2011.

Commentaires