Noël Mamère s'attend à une gifle monumentale pour les Verts

Brèves · 5 mar. 2007 à 09:42

Voynet et Mamère

Nicolas Hulot était crédité de plus de 10% d'intentions de vote. Dominique Voynet, candidate écologiste, est créditée, selon les derniers sondages, de 1%. Comment expliquer cet écart ? Pourquoi la candidate écologiste ne décolle-t-elle pas ? Malgré les apparences d'unité, Noël Mamère a confié qu'il s'attendait à ce qu'elle prenne une gifle monumentale. Explications.

Brève : les difficultés de la campagne de Dominique Voynet.

Avec le pacte écologique de Nicolas Hulot, le début de campagne était dominé par les questions d'environnement, de développement durable. Depuis que les principaux candidats ont signé ce pacte, non seulement on ne parle plus du tout d'écologie, mais la principale candidate écologiste est au plus bas dans les sondages.
On peut apporter plusieurs explications à cet échec. D'abord, la dimension médiatique d'un candidat est primordial dans une élection où la presse, la télévision, internet jouent un rôle central. Incontestablement, la candidature de Nicolas Hulot avait provoqué une certaine curiosité. L'animateur de TF1 est populaire, il ne fait pas partie du monde politique (ce qui était perçu comme une qualité pour le candidat potentiel qu'il était), et il a réussi un véritable coup médiatique en rendant lisible les exigences écologiques à travers son pacte.
Dominique Voynet est une femme qui fait de la politique depuis des années. Ancienne ministre de l'environnement dans le gouvernement Jospin, elle n'a pas l'effet de nouveauté. Par ailleurs, elle est candidate d'un parti, les Verts, qui a une réputation de panier à crabe. On ne compte plus les congrès ratés où de petits groupuscules bataillent entre eux sur telle ou telle orientation. Ce parti ne bénéficie donc pas d'une bonne image. Enfin, en signant le pacte écologique de Nicolas Hulot, les principaux candidats ont, aux yeux de l'opinion, réglé la question écologique. La caution morale du pacte rend la présence d'une candidate écologiste moins pertinente.
Dominique Voynet a reconnu elle-même, « la difficulté d'émerger dans cette campagne ». Mais c'est Noël Mamère, candidat en 2002, qui s'est montré très dur ce week-end à l'égard de la candidate de son propre parti. Il a ainsi confié : « C'est une cata, ces meetings. Elle a le nez collé à son papier. Elle va se prendre une gifle monumentale et ensuite ce sera la débandade » (Le Monde). Rien ne va plus chez les Verts donc.

Brèves du Monde Politique... édition du 04-05 mars 2007

Express

- Le CRIF (Conseil Français des Institutions Juives de France) s'est dit scandalisé par les propos de Raymond Barre. Sur France culture, l'ancien Premier ministre a défendu Maurice Papon qui fut ministre de son gouvernement. Il a également pris la défense de Bruno Gollnish, leader d'extrême droite, "un homme bien". (émission de France Culture diffusée jeudi 01 mars 2007).
- La CGT a dénoncé les propos homophobes de Jean-Marie Le Pen. Ce dernier a déclaré, lors de son discours devant les chasseurs le 20 février 2007 : "Dans le Marais de Paris, on peut chasser le chapon sans date d'ouverture ou de fermeture, mais dans le marais de Picardie, on ne peut chasser le canard en février".
- L'actuel ministre de la culture, Renaud Donnedieu de Vabres souhaite rester à son ministère après les élections en cas de victoire de la droite. Déclaration surprenante d'un homme politique en pleine campagne présidentielle.

*** Liens

Articles sur Politique.net
- Le vélo de Noël Mamère ressemble beaucoup à une voiture
- Noël Mamère réplique à Karl Zéro pour cette histoire de vélo
- Dominique Voynet remet de l'écologie dans la campagne
- Vidéo : le coup de gueule de Dominique Voynet
- Vidéo : Les politiques possibles face au changement climatique
- La stratégie de campagne de Dominique Voynet
- Nicolas Hulot ne sera pas candidat

Sur le web
- Site de campagne de Dominique Voynet

Commentaires