Revue de presse du 28 février 2007

Enquete · 28 fév. 2007 à 10:58

Affaire Sarkozy

A la Une de la presse, on retrouve Nicolas Sarkozy et les révélations du Canard Enchaîné sous le titre « La trop belle affaire immobilière de Sarkozy ». Le Canard accuse Sarkozy d'avoir bénéficié d'un rabais sur le prix de son appartement. Le Parisien reprend l'information sous le titre « L'affaire qui gêne Sarkozy ». Heureusement, ce matin, il n'y en a pas que pour cette affaire. Ainsi, à la Une du Figaro, Jean-Pierre Raffarin annonce que « Sarkozy est l'exact contraire de Royal » ce qui est considéré comme une qualité selon l'intéressé. Pourtant, à la Une de Libération, on apprend qu'un modèle statistique baptisé IOWA donne « Royal présidente ».

A la Une de la presse

« La trop belle affaire immobilière de Sarkozy » annonce Le Canard Enchaîné. Le journal à plume accuse le candidat de l'UMP d'avoir bénéficié d'un rabais de 2 millions de francs en 1997 pour l'achat de son duplex de 233 m² sur les bords de Seine. Par ailleurs, toujours selon Le Canard Enchaîné, les travaux auraient été confiés au promoteur favori du maire... qui n'était autre que Nicolas Sarkozy en personne. L'information a aussitôt été démentie par le candidat Sarkozy en déplacement à Madrid. Il qualifie ces accusations « d'outrancières, ridicules et opportunes dans le calendrier électoral » selon le NouvelObs.

Du côté de Ségolène Royal, un modèle de statistiques baptisé IOWA donne « Royal présidente » selon Libération. Ce système tient compte du contexte économique et social en période pré-électorale. Ainsi, une situation difficile serait favorable à l'opposition, une situation positive serait une bonne chose pour le pouvoir. En 1997, le modèle avait donné gagnant la gauche, mais en 2002, le modèle avait aussi donné gagnant la gauche. Une source fiable en somme...

Jean-Pierre Raffarin a accordé une interview au Parisien qui en fait sa Une : « Sarkozy est l'exact contraire de Royal » selon l'ancien Premier ministre. Ainsi, la force du candidat de la droite serait l'authenticité, qualité que ne posséderait pas Ségolène Royal.

L'actualité politique... en 5 clics

1. « Ségolène Royal donne des gages aux quartiers » (Libération). En déplacement à Clichy-sous-Bois, ville symbole de la banlieue après la mort de deux adolescents et les émeutes de novembre 2005, Ségolène Royal a fait plusieurs promesses pour les banlieues et a notamment déclaré : « Les quartiers populaires ne sont pas un problème, mais une partie de la solution aux problèmes de la France ».

2. « Quand le leader UMP supporte l'alcool » (Libération). Alors que Nicolas Sarkozy avait déclaré ne jamais boire d'alcool, il a fait un effort lors de son déplacement dans le Cher où il était venu apporter son soutien à la filière viticole. Il s'est d'ailleurs prononcé en faveur de la publicité pour le vin car selon lui, « Assimiler le vin au tabac ou à la drogue c'est une erreur ».

3. « Olivier Besancenot ne veut pas être "la voiture-balai" de la gauche plurielle » (Le Monde). En meeting à Calais, le candidat de la Ligue Communiste Révolutionnaire a voulu marquer sa différence avec le Parti Communiste mais aussi José Bové qui vient de déclarer qu'il voterait Royal au second tour. Besancenot souhaite au contraire défendre ses valeurs, ses idées et la promotion d'une vraie gauche.

4. « Des formulaires de parrainage périmés envoyés au Conseil constitutionnel » (Le Monde). Le Conseil constitutionnel a reçu ces derniers jours des formulaires de parrainages datés de 2004 qui ne correspondent pas à ceux de 2007. Ce sont les préfectures de la Marne et du Loiret qui ont réutilisé leur stock de formulaires, mais ceux-ci ne sont pas conformes. Attention aux vices de forme donc.

5. « Dans son livre, le candidat Bové assure avoir "drôlement changé" » (Le Monde). Jeudi 1er mars, José Bové sort son livre intitulé Candidat rebelle dans lequel il affirme avoir drôlement changé et qu'il veut aller jusqu'au bout. Sa candidature n'est pas un coup politique mais un engagement sur le long terme.

Commentaires